Navigation Menu+

L’art aztèque : une tradition culturelle millénaire

L’art aztèque existait déjà il y a des milliers d’années durant des siècles. C’est une civilisation ancienne qui mélange les techniques artistiques mais aussi les techniques architecturales. Rappelons que le peuple aztèque dominait la partie du Mexique central. La Pierre du Soleil par exemple fait partie de l’art aztèque et c’est une ouvre emblématique qui fait ressortir l’existence d’une valeur unique du peuple aztèque.  

Les caractéristiques principales de l’art aztèque

Fichier attaché manquant

L’art aztèque est caractérisée par une originalité de la synthèse et inspirée par la culture des Olmèques pour dresser des sculptures monumentales. Il y avait beaucoup d’artistes comme des orfèvres et des artisans manipulant la plume. Les arts ont été vu la première fois à Tula. L’art aztèque regroupe quatre différents types de branches dont l’art de décoration avec des plumes, l’art de l’écriture et peinture, l’art de travailler les pierres précieuses et enfin la fabrication de statut. Aussi, l’art aztèque se base et s’inspire surtout de la nature et des histoires du peuple. Avec des dessins particuliers qui évoquent une civilisation importante dans la société, l’origine de l’art aztèque reste toujours un mystère jusqu’à maintenant.

 L’art aztèque et l’architecture

Fichier attaché manquant

L’architecture de l’art aztèque est presque parfaite dans la cité des aztèques. Avec un plan très élaboré et bien étudié, les aztèques possédaient déjà une multitude de savoir faire sur la pratique. Les infrastructures associées aux voies de communication ont été bien étudiées et bien élaborées. Les chaussées traversent bon nombre de section de la ville et avec des techniques de construction bien étudiées, les constructions étaient approuvées par un grand fonctionnaire qui supervisait le chantier. Avec des formes géométriques bien élaborées, la façon de construire un bâtiment étonne plus d’un et même les aztèques respectaient les normes de construction. Les enceintes sont toutefois fortifiées et surtout les lieux de culte qui servaient parfois de sacrifice humain.