Navigation Menu+

Le pointillisme : un courant artistique

Le pointillisme est un courant artistique en date de 1886, véhiculé Paul Signac et Georges Seurat au profit du mouvement impressionniste. Il consiste à dessiner une image reflétant un message d’art et de langage, en mettant d’une façon juxtaposée de petits points de peinture assortis de jeux de couleurs (couleurs primaires et complémentaires). C’est un art relevant d’un esprit créatif, basé sur l’intelligence visuelle.

La technique utilisée par les peintres pointillistes

peintres-pointillistes.jpg

La technique du pointillisme est utilisée en peinture par les artistes suivant l’usage.  Elle a une dénomination plus poussée en tant que technique néo-impressionnisme. Pour être plus professionnelle et méthodique, elle est liée à la technique de divisionnisme. A une différence près, le pointillisme est notamment axé sur le maniement de pinceau en se référant sur son style spécifique (un pinceau traditionnel, à l’huile) pour appliquer la peinture. Tandis que le divisionnisme se repose sur le jeu de couleurs. Dans ce sens, l’application du mélange de couleurs par soustraction ou par addition des composants est prépondérante. Par exemple, le mélange additif des trois couleurs primaires telle la verte, la rouge et la bleue donne presque une couleur blanche.

Les objectifs du pointillisme

pointillisme.jpg

D’une part pour les praticiens, en vertu de la technique du pointillisme, ces artistes peignent des figures afin d’exprimer ses sentiments via l’intelligence de son esprit et la perspicacité de son œil. D’autre part face au public, sa technique repose sur la capacité visuelle du public à mélanger les petits points de couleur dans l’ensemble. En effet, lorsque le tableau est regardé de loin, les petites tâches de couleurs se confondent les unes des autres, laissant apparaitre ainsi une image bien dessinée. Fruit d’une brillance d’esprit et d’une forte capacité de l’œil de l’artiste, ce courant d’art est décris comme étant une technique astucieusement naturelle.